Entreprise

Créer une société à Londres ! Faut-il craquer ?

janvier 30, 2019

De plus en plus d’entrepreneurs se pose la question, est-il plus avantageux de créer ma société en Angleterre plutôt que de supporter, voire agoniser sous les taxes française.

La réponse est oui, outre le Brexit, créer une société en Angleterre reste toujours plus attractifs que de rester avec une SARL vieillissante en France et où votre taux de rentabilité ne dépassera jamais les 20%.
Il est assez simple de créer une société anglaise et les coût sont infiniment moindre que le tarifs d’une gestion d’entreprise par rapport à n’importe quelle pays Européen.

En moyenne, une socété en Angleterre peux être créer en 48H, l’intégralité des formalités de création peuvent s’effectué en ligne sachant que la Company House autorise la création par signature électronique et que le dépôt des statuts n’est pas obligatoire étant fournis de base par la Company House et le registre britannique.

Quel est la fiscalité d’une société au Royaume-Uni ?

Ne ne méprenons pas ! Créer une socété à Londres ce n’est pas comme créer une société à Hong Kong où l’imposition est à 0% sur les bénéfices réalisés hors HK. a Londres l’impositon sur les Limited (Équivalent des SARL ou SAS) est à 20% des bénéfices après toutes charges déduites.
Ce n’est certes pas des taux de zone Offshore, mais pour une image de marque et d’envergure international c’est un chiffre qui encourage à l’entreprenariat et loins des 70% cumulés de l’Exagone.

Tous les créateurs d’entreprise ayant monté un en angleterre s’harmonisent à dire que les formalités anglaises pour réaliser une société sont simplifiées au maximum. L’administration adopte un équipement allégé que cela soit au niveau administratif, fiscal ou juridique. NnPour réaliser une société en angleterre, vous devez écrire vos statuts et immatriculer votre entreprise auprès de la Companies House. La procédure d’identifiant est simple. Celle-ci peut se réaliser en ligne et est effective dans les 24h si vous avez choisi le statut Private Limited Company ( Ltd ). La durée de la procédure de création de sociétés en angleterre est de 13 jours contre 32 jours environ dans l’union européenne. NEn ce qui concerne les déclarations, les déclarations de la tva sont aussi simplifiées. Celles-ci incluent 7 lignes uniquement, à émettre tous les trois mois. Les bulletins de salaire comportent moins de 10 lignes. Quant aux charges sociales, celles-ci se résument à un simple remplissage de bordereau et de l’argent en cash pré-adressée. Par ailleurs, les sociétés ont la possibilité de modifier leur régime à tout moment.

Possibilité de faire exploser ses ventesnnGrâce à une vie des affaires spécialement mobile et une économie florissante, l’angleterre est un réel paradis des affaires. Et il faut dire que c’est ce qui attire notamment les créateurs d’entreprise dans ce pays. Qu’ils décident d’exporter ou d’opérer in situ, ils peuvent réaliser un important ca avec des charges fixes moins riches. En effet, avec moins automatique salariale, le CA augmente plus rapidement. NnCe n’est pas tout. Créer une société en angleterre permet de se familiariser avec les solutions entrepreneuriales anglo-saxonnes. Plus tard, vous pouvez vous attaquer au marché américain, voire même international, car vous vous serez déjà familiarisé avec la langue, la communication et les compétences qu’il faut.

Que dirais tu de réaliser une société en angleterre ? NnAvant de vous lancer dans la mésaventure entrepreneuriale en angleterre, il est decisif de connaître les divers contraintes d’entreprendre dans ce pays. Consultez dans cette partie pourquoi il ne faut pas engager en angleterre.

Chaque forme de sociétés possède ses avantages et ses contraintes, c’est pour cela qu’il est majeur de comprendre ce que peut offrir chacune d’elle et choisir la plus convenable. Il est donc bon de se terminer quelques moments pour faire le point quand on sait que votre selection déterminera la plupart des démarches que vous allez devoir faire.

Il existe divers types de sociétés qui dépendent de votre projet et il vous faudra savoir quel est le plus adéquate. Nn Sole trader : C’est la forme la plus facile de monter son entreprise au Royaume-Uni et en conséquence il n’y a que très peu de formalités entre lesquelles renseigner le HMRC du début de votre animation et déclarer à chaque fin d’entrainement vos bénéfices afin de pouvoir payer vos impôts. Sur le même modèle que la micro-entreprise en France, tous les bénéfices deviennent directement propriété de la personne réel. En revanche, elle marche comme une société à risque illimité et le sole trader est donc tenu à l’obligation de crédit. N Partnership : C’est une variante du sole trader, dans laquelle deux personnes ou plus associent leurs talents et leurs réseaux pour réaliser une société plus rentable que ce qu’ils ne pourraient le faire séparément. Chacune des parties recevra un pourcentage des bénéfices et il est donc recommandé d’établir un contrat rédigé spécifiant comment vont travailler les associés. Chacune des parties payera ses impôts proportionnellement au pourcentage des bénéfices qu’elle aura touché. De plus, chacune est responsable des crédits du client. N Limited company : La société à responsabilité limitée est une société mercantile, c’est-à-dire, que son objectif social est la réalisation d’une animation sujette au droit commercial. Elle est formée par un nombre limité d’associés dont le impératif est équitablement réparti au sein de la société. L’atout principal est que les crédits son propres à la boite et ne touchent pas les shareholders. Lorsque la boite créé du bénéfice, ce dernier peut être transformé sous forme de dividende pour les shareholders ou sous forme de salaire pour les employés. Elle peut de ce fait être optimisée pour réduire les lourdes taxes dues par la boite. N Limited Liability Partnership : Similaire à la Limited Company, elle se gère de la même façon. L’unique différence se trouve à la hauteur des impôts pour lesquels on considère un Partnership. De ce fait, la boite est une société à responsabilité limitée, avec des obligations bureautiques mais elle n’a pas la souplesse de la National Insurance. Elle est en l’occurence vouée aux moyennes et grandes entreprises ou dans des cas bien spécifiques.

Il est recommandé d’engager un service comptable pour votre entreprise. Il vous aidera non seulement à déclarer vos revenus chaque année et à respecter les réglementations fiscales existante et à venir, mais également à économiser de l’argent sur le long terme en vous renseignant sur vos droits et, enfin, en limitant votre imposition.